REPORTÉ: Séminaire Automne 2021 | Parcours de peine et récit de soi dans le continuum des violences de genre

Retour aux événements
Mercredi 15 décembre, 17h-19h 
Bâtiment S – Salle Henri Janne

 

Parcours de peine et récit de soi dans le continuum des violences de genre  


 

Natacha Chetcuti-Osorovitz (Centrale Supélec - Université Paris-Saclay)


 

Résumé

 

À partir d’une enquête concernant le processus de mise en récit de l’expérience carcérale par les détenues en moyennes et longues peines, en France, cet exposé interrogera sur les possibilités de la production d’un discours sur soi au cœur même du parcours pénal. Produire une parole sur soi pour se libérer du processus carcéral, alors que celle-ci est prise  – voire conditionnée – à l’intérieur d’un système normatif et répressif, est un exercice complexe. En interrogeant les catégories de discours et de jugement sur lesquelles se fonde, pour chaque détenue, le couple « auteure/victime », il sera procédé à l’examen de ces catégories selon le contexte d’interaction et d’énonciation. Ce cadre analytique vient ainsi interroger les classifications juridiques et pénales de « consentement » dans leur contexte social contemporain et de leur audibilité dans le système disciplinaire.

 

Biographie

 

Natacha Chetcuti-Osorovitz est sociologue, maître de conférences - HDR à Centrale Supélec et chercheuse au Laboratoire IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société, ENS-Paris-Saclay). Ses travaux portent sur le rapport entre genre et violence. Elle est l’auteure de nombreuses contributions sur les violences de genre, la sociologie carcérale, l’épistémologie féministe et le lesbianisme. Son dernier ouvrage porte sur l’expérience carcérale des femmes en longues peines : Femmes en prison et violences de genre. Résistances à perpétuité (La Dispute, 2021). Elle a dirigé avec Patricia Paperman Genre et monde carcéral : perspectives éthiques et politiques (MSH-Paris-Saclay, 2020). Natacha Chetcuti-Osorovitz coordonne avec Valérie Icard un séminaire mensuel « Genre et monde carcéral » à l’ESN-Paris-Saclay.